NITA Actu Niger 3 min

Putsch manqué de 2016 en Turquie : Ankara accuse le FETÖ

le .

DSC02466

L’Ambassadeur de la République de Turquie au Niger, M. Hüseyin Özdemir a animé, vendredi 13 juillet dernier, une conférence presse à son ambassade à Niamey. Au cours de cette sortie médiatique, le diplomate turc a livré ‘’les derniers résultats’’ de l’enquête du Gouvernement Turque sur la tentative de coup d’Etat échoué du 15 juillet 2016. Selon le Gouvernement de Tayyip Erdoğan, c’est l’opposant Fethullah Gülen, leader de l’organisation FETÖ, qui «  était le cerveau » de ce putsch manqué ayant occasionné la mort de plus de 250 personnes et qui a fait des milliers de blessés.

Selon l’Ambassadeur Özdemir, qui cite la version officielle d’Ankara concernant l’événement du 15 juillet 2016, c’est le prédicateur Fethullah Gülen et ses disciples qui ont planifié et essayé de renverser le régime démocratique d’Erdoğan. Le coup n’ayant pas marché, il a tout de même occasionné la mort de 251 et a fait des milliers de blessés, rapporte le diplomate.

« La plupart de découvertes récentes montrent que même dans la nuit du 15 juillet, les conspirateurs étaient en communication directe avec les dirigeants de la FETÖ», a- t- il indiqué              .

Cependant, l’organisation de cet événement ‘’terroriste’’ n’est pas la seule manœuvre du patron du groupe FETÖ. Ceci n’est que la goutte d’eau qui a fait déborder la base, à en croire l’Ambassadeur turc à Niamey.

M. Hüseyin Özdemir a indiqué que cette organisation s’est camouflée sous le couvert ‘’d’un effort d’éducation caritative’’, comme ça a été le cas au Niger avec le Complexe Scolaire Bédir.

Il devait par la suite ajouter que ce soit disant ‘’effort d’éducation caritative’’ était la première étape « d’une campagne d’infiltration » et « d’endoctrinement » des élèves recrutés par les écoles de l’organisation, pour être plus tard à la solde de Fethullah Gülen.

Outre le domaine d’éducation, l’organisation qualifiée par Ankara de ‘’terroriste’’, utilisait également des maisons de presse qu’elle a créées. Le diplomate turc à Niamey a soutenu que ces maisons de presse travaillaient pour façonner l’opinion publique à sa faveur et dénigrer toute personne, groupe ou idée qui s’oppose à elle. C’est ainsi, dira-t-il, « beaucoup de personnes en Turquie qui ont compris ce qu’est réellement cette organisation ont été lynchées à travers ces médias.»

Il a aussi attribué à cette organisation des pratiques illégales pour le financement de ses activités.

« Blanchissant d’énormes sommes d’argent, arrangeant des transferts illégaux d’argent et d’autres crimes financiers sont devenus des affaires courantes » a-t-il déclaré.

Selon le diplomate, l’organisation FETÖ s’est installée dans environ 160 pays dont le Niger avec des milliers d’écoles et d’entreprises.

Cependant, a-t-il, indiqué l’appareil de crime global de l’organisation se rétrécit.

Dans ce sens, il s’est réjoui de la ‘’bonne’’ coopération des autorités nigériennes qui aident les autorités turques dans le combat qu’elles mènent contre les personnes et institutions liées à cette organisation ‘’terroriste’’, en les empêchant d’exercer au Niger.

A titre d’exemple, il rappelle que sur ce dossier un protocole d’accord signé par les deux parties en date du 14 décembre 2016, a transféré le Complexe Scolaire Bédir à la fondation MAARIF de Turquie, alors que l’école était ‘’liée’’ à l’organisation de Fethullah Gülen. Ce transfert a eu lieu le 2 janvier 2017 avec la nouvelle appellation « Les Ecoles de l’Amitié Niger-Turque ».

« Ce transfert est à l’image de l’excellence de l’amitié Nigéro-Turque qui existe heureusement dans tous les domaines » a commenté le diplomate turc.

MSB

 

Visite conjointe ONU, UA et Suède au Niger : ‘’Le développement du Niger passe nécessairement par une grande participation politique des femmes’’ estime la SGA de l’ONU

le .

 Point de la visite ONU min

L’implication des femmes dans les instances de prises de décisions et une plus grande participation dans la sphère politique de leur part sont des conditions de développement d’un pays comme le Niger, a déclaré dimanche dernier la secrétaire générale adjointe de l’ONU, Mme Amina Mohammed en visite de travail dans le pays. La responsable onusienne était à la tête d’une délégation conjointe de l’ONU, Union Africaine et de la Suède. La délégation faisait, à cette occasion, le point de sa visite de 48h, ayant duré du 7 au 8 juillet et qui lui a permis d’échanger avec les plus hautes autorités du pays, ainsi que des organisations féminines.

A l’Assemblée Nationale : Le Chef du Parlement vente les efforts du Président Issoufou

le .

TINI CLOTURE PREMIERE SESSION min

Le Président de l’Assemblée nationale, SEM OUSSEINI TINNI a procédé ce 9 juillet 2018 à la clôture de la 1ère   Session Extraordinaire de l’Assemblée nationale au titre de l’année 2018. Un discours à travers lequel le Président de l’Assemblée nationale a rappelé le travail de titan abattu par les députés nationaux, tout en mettant en exergue les succès de la diplomatie nigérienne sous la houlette du Chef de l’Etat Issoufou Mahamadou.

Une rafale de coups de filet de la police

le .

police ne

Durant ce mois de mai, les éléments de la Police nationale ont brillement reçu plusieurs coups de filet. Saisie d’armes, identification et arrestation d’auteurs de meurtres et des trafiquants de drogue… bref, c’est toute une rafale de coups de filet que la police a réalisée en mettant hors d’état de nuire plusieurs sortes de criminels dans différentes localités du pays.

Assemblée nationale : la députée Ali Mariama Elhaj Ibrahim élue présidente de la Haute Cour de Justice

le .

Ali_Mariama_Elhaj_Ibrahim.jpg

L’Assemblée nationale a procédé, ce jeudi 20 avril, à l’élection partielle des de ses deux sièges vacants à la Haute Cour de Justice (HCJ). A l’issue du scrutin qui s’est déroulé en l’absence des députés de l’opposition, c’est l’honorable Mme Ali Mariama Elhaji Ibrahim du PNDS Tarrayya qui a été élue présidente de la haute Cour en remplacement de Karidjio Mahamadou qui avait démissionné à la suite de sa nomination au gouvernement.