NITA Actu Niger 3 min

Programme de la monnaie unique de la CEDEAO: la dernière ligne droite franchie

le .

 CLÖTURE cedeao

Le programme de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) sur la monnaie unique avance bien. Les travaux préparatoires ont même atteint, ‘’la dernière ligne droite vers la création de cette monnaie communautaire’’. L’information émane du ministre nigérien des finances, également président du comité interministériel de la Task Force présidentiel de ce programme, M. Hassoumi Massoudou, samedi dernier, en procédant à la clôture de la 3ème réunion du comité, dont il est à la tête. Une réunion qui s’est déroulée du 20 au 21 juillet 2018 à Niamey.

CEDEAO : Une réunion des experts à Niamey pour faire avancer le chantir de la monnaie unique

le .

 

Apers CEDEAO

Ouverture, ce mercredi 18 juillet, à Niamey de la 7ème réunion du Comité technique préparatoire de la ‘’Task Force Présidentielle’’ sur le programme de la monnaie unique de la CEDEAO. La rencontre réunit des experts issus des quinze (15) pays membres de l’organisation communautaire. Objectif : consolider les acquis et envisager des nouvelles perspectives pour encore booster le dossier. C’est le Commissaire de la CEDEAO, chargé des politiques macroéconomiques et de la recherche économique, Dr Kofi Konado Apraky qui a présidé la cérémonie d’ouverture en présence du représentant du Chef d’Etat nigérien.

La sécurité de l’aviation civile au menu d’une rencontre des pays membres de l’OACI à Niamey

le .

Photo Article Aviation Civile

Les travaux de la cinquième semaine de l’aviation civile (AFI en anglais), initiative de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI), ont débuté ce lundi, 16 juillet 2018 à Niamey, la capitale nigérienne. Les questions de la coopération et du renforcement et de la sécurité de l’avion civile constituent le menu principal de cette réunion. C’est le Premier ministre du Niger, M. BRIGI Rafini, qui a présidé l’ouverture de la rencontre, en présence de la secrétaire générale de l’OACI, Mme FANG YOUNG.

L'UE débourse 125 milliards de FCFA d'aide alimentaire au profit des pays du Sahel dont le Niger

le .

Humanitaire

L’Union européenne vient de mettre au profit des populations du Sahel dont le Niger une enveloppe d’une valeur de 125 milliards de FCFA pour survenir aux besoins alimentaires d’urgence de 1,1 millions de personnes de même que pour prendre en charge  650.000 enfants souffrant de malnutrition sévère dans huit pays du Sahel. L’UE l’a fait savoir à travers un communiqué publié, mercredi 11 juillet dernier.

Situation agricole à la 3ème décade de mai : Amélioration progressive du taux de couverture en semis du mil

le .

3eme decade

Les précipitations enregistrées au cours de la troisième décade du mois de Mai 2018 ont concerné plusieurs villages de la zone agricole du pays. Elles ont été faibles dans les régions de Diffa et Niamey mais modérées dans les autres régions du pays. Néanmoins ces précipitations ont permis une amélioration du taux de couverture des semis au niveau de cinq régions du pays. Au stade actuel, le développement végétatif du mil reste encore dominé par la levée. L’information est donnée par le Ministère de l’agriculture et de l’élevage à travers le bulletin décadaire de la pluviométrie.

Situation pluviométrique

(Niamey_APers)- A la faveur des précipitations au cours de la décade, les relevés pluviométriques ont varié de 0,4 mm en 1 jour à Kanembakaché (Mayahi) à 60 mm en 2 jours à Loga.

Ailleurs, Les cumuls décadaires les plus importants ont atteint 58,7 mm en 1 jour à Ayorou, 50 mm en 1 jour à Sandiré (Balleyara), 24 mm en 1 jour à Kazoé (région de Zinder) ; 42mm en 1 jour à Dan Saga (Aguié / Maradi) ; 25mm et 27 mm en 1 jour respectivement à Guidan Mayaki et Dan Goulbi (Dakoro /Maradi) ; 40 mm en 1 jour à Dankassari( Doutchi) et 41 mm en 2 jours à Tessa ( Dosso).

Le poste pluviométrique ayant le cumul le plus élevé à cette date est celui de Tanda dans le département de Gaya avec 71,5mm en 4 jours de pluie.

Situation des semis

Au total 2994 villages agricoles ont effectué des semis effectifs ou partiels de mil soit 24 % des 12 384 villages agricoles contre 26 % l’année passée à la même période. A part quelques localités qui ont semé le sorgho à Zinder, les semis des autres cultures n’ont pas encore démarré.

Situation Phénologique

La situation Phénologique du mil reste largement dominée par la levée ; néanmoins le stade de levée avancée est observé au niveau des départements de Tibiri (9 villages) et d’Abalak.

Situation phytosanitaire

Il a été signalé des manifestations localisées de chenilles sur les semis de sorgho dans la commune de Bandé (Magaria/ Zinder)

Situation des prix des denrées alimentaires

Le cours des prix des produits sur les marchés comparés à la décade passée affichent une très légère baisse pour le mil et le niébé. En revanche c’est une hausse qui est observée respectivement de 4% pour le maïs et 2,7% pour le riz importé. Comparés à leur niveau de l’année passée à la même période les prix de ces produits sont en baisse pour tous les produits exceptés le niébé qui accuse une hausse de 14%.

Phénomènes exceptionnels

Après les premiers semis, les jeunes pousses du mil dans certaines localités des départements de Madarounfa et Magaria souffrent déjà de la rupture des pluies. Il a été observé des vents très chauds qui ont fait souffrir les jeunes plants dans les communes de Dogo-Dogo et de Dungass (région de Zinder).

Mali: nouveaux tirs d'obus à Tombouctou

le .

Entree_camp_Minusma_et_Barkhane_Tombouctou.jpg

Une semaine après l'attaque jihadiste contre les camps de la Minusma et de la force française Barkhane à Tombouctou, de nouveaux tirs d'obus ce dimanche ont été tirés en direction de l'aéroport et d'un camp de l'armée malienne. Ces obus n'ont fait aucun dégât.