samedi 23 octobre 2021

Covid-19 : le Gouvernement nigérien renforcer la surveillance pour éviter une 3ème vague

Craignant une 3ème  vague dans le pays, le Gouvernement du Niger renforce la surveillance épidémiologique contre le Covid-19.

Selon un communiqué du gouvernement, cette décision intervient après que les autorités sanitaires ont constaté une recrudescence de nouveaux cas au même moment que de nombreux variants circulent à travers le monde « dont le plus préoccupant est le variant delta qui est présent dans certains pays limitrophes ».

Selon le Ministre de la santé Idi Illiassou Mainassara, « cette situation risque de provoquer une 3ème  vague dans les pays où l’immunité collective n’est pas encore atteinte due au faible taux de couverture vaccinale contre la COVID-19 parmi lesquels le Niger avec une couverture de 4% », avant d’ajouter que « Face à cette situation, le Niger a réactualisé ses directives en vue de renforcer la surveillance».

 Pour renforcer la surveillance, l’Exécutif nigérien a pris toute une batterie de mesures essentiellement accentuées au niveau des transports aériens et terrestres.

Au niveau des transports aériens, des directives sont applicables pour les aéroports internationaux de Niamey, de Zinder et d’Agadez à compter du 1er août 2021. Il s’agit, à l’arrivée des voyageurs entrant au Niger de procéder, entre autres, à un contrôle de la température et à la vérification du bulletin test PCR COVID-19  négatif datant de moins de 72 heures à partir de la date de prélèvement.

Pour les voyageurs quittant le pays, « avant de prendre son vol, tout voyageur (vacciné contre la COVID-19 ou non) doit disposer d’un test PCR COVID-19 négatif datant de moins de 72 heures à partir de la date du prélèvement. Le test PCR COVID-19 négatif effectué dans la zone UEMOA a une validité de 5 jours à compter de la date du prélèvement », rapporte en substances  le communiqué du conseil des ministres.

Quant aux directives sanitaires pour les voyageurs par voie terrestre, le communiqué indique qu’au départ  « Tout voyageur doit disposer d’un test rapide (TDR) antigénique COVID-19 négatif datant de moins de 5 jours à partir de la date du prélèvement ».

« A l’arrivée, informe le Gouvernement, Chaque voyageur est soumis au contrôle de la température et à la vérification de bulletin test rapide antigénique COVID-19 négatif au niveau du point d’entrée aux frontières ».

« Lorsque le voyageur présente une température supérieure ou égale à 38° ou des symptômes majeurs (maux de tête, difficultés respiratoires, perte du gout et/ou d’odorat, etc.) évoquant la COVID-19, il est soumis à un prélèvement sur place au point d’entrée aux frontières pour le TDR antigénique non payant : si le TDR antigénique est positif, le voyageur est transféré dans un centre de prise en charge dédié et ses contacts pris en charge ; si le TDR antigénique est négatif, le voyageur est soumis au test PCR de contrôle ; si le test PCR est positif, le voyageur est référé au service de prise en charge dédié ; si le test PCR est négatif, il est conseillé au voyageur d’aller se faire consulter dans un service de santé, en raison de sa température élevée », peut-on lire sur le communiqué. 

A la date du vendredi 6 Août 2021, le Niger a enregistré 5676 cas positives à la Covid-19, parmi lesquels 5359  sont sortis guéris, alors que 196 en sont décédés  et 121 cas sont actifs. 

Mahamane Manzo

 

 

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Selfies labore, leggings cupidatat sunt taxidermy umami fanny pack typewriter hoodie art party voluptate. Listicle meditation paleo, drinking vinegar sint direct trade.

www.afriqueperspectives.com

GRANDS DOSSIERS

CONTACTS

Siège

   Niamey, NIGER

Tél. 

   00227 99 99 99 99

E-mail

   contact@afriqueperspectives.com

REDACTION

Directeur de la Rédaction

   Mahamane Sabo Bachir

Directeur Commercial

   Mahamane Sabo Bachir

Webmaster

   Mahamane Sabo Bachir