samedi 23 octobre 2021

Niamey et Alger  condamnent le coup d’Etat du 5 septembre dernier en Guinée (Ministres des affaires étrangères)

Le Niger et l’Algérie condamnent le putsch intervenu le dimanche 5 septembre 2021 en Guinée Conakry  ayant mis fin à la décennie de règne d’Alpha Condé.

 La position du Niger et de l’Algérie par rapport à ce coup d’état ont été rendues publiques par les Ministres des affaires étrangères des deux pays lors d’un point de presse  conjoint qu’ils ont animé à Niamey à l’issue d’une séance de travail le même jour.

«  Notre position est très claire. A l’instar de la CEDEAO et l’Union africaine, nous condamnons la prise de pouvoir par la force », a déclaré Hassimi Massoudou, Ministre des affaires étrangères de la République du Niger.

« Nous espérons un retour rapide à l’ordre constitutionnel normal. Nous demandons la libération sans condition du Président Alpha Condé. Et nous seront très vigilants sur les conditions de sa détention. Voilà la position très nette et très claire de notre pays », a ajouté l’officiel nigérien.

 « En ce qui concerne la situation en Guinée sœur, évidemment notre position étant à tout point la même que celle (…) de la République du Niger. Nous sommes profondément attachés aux principes et normes de la bonne gouvernance en Afrique », a déclaré, pour sa part, le ministre des affaires étrangères  algérien, Ramtane Lamamra.

Pour rappel, le 5 septembre 2021, une unité d'élite de l'armée guinéenne, à savoir le Groupement des forces spéciales (GFS),  s'empare du palais présidentiel et capture le président, Alpha Condé, au pouvoir depuis 2010.

Les auteurs du coup d’État, menés par le colonel Mamady Doumbouya, annoncent la suspension de la Constitution, la dissolution du gouvernement et des institutions ainsi que la fermeture des frontières. Une junte militaire prend le pouvoir sous le nom de Comité national du rassemblement et du développement (CNRD).

Au pouvoir depuis 2010, Alpha Condé est contesté depuis sa réélection en 2020 pour un troisième mandat après avoir fait modifier par référendum la Constitution pour en supprimer entre autres la limite à deux mandats.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dernière modification le mercredi, 08 septembre 2021 14:13

Selfies labore, leggings cupidatat sunt taxidermy umami fanny pack typewriter hoodie art party voluptate. Listicle meditation paleo, drinking vinegar sint direct trade.

www.afriqueperspectives.com

GRANDS DOSSIERS

CONTACTS

Siège

   Niamey, NIGER

Tél. 

   00227 99 99 99 99

E-mail

   contact@afriqueperspectives.com

REDACTION

Directeur de la Rédaction

   Mahamane Sabo Bachir

Directeur Commercial

   Mahamane Sabo Bachir

Webmaster

   Mahamane Sabo Bachir