dimanche 28 novembre 2021
Environnement

Environnement (2)

Le Gouvernement du Niger et la société française Veolia sont en négociation en vue de la signature d’un nouveau contrat pour l’exploitation et la fourniture de l’eau potable au Niger par cette dernière, a appris www.afriqueperspectives.com.

Ces négociations interviennent au bout de 20 ans de coopération entre les deux parties dans le cadre d’un contrat ayant permis à Veolia d’exploiter et de distribuer de l’eau potable au Niger, à travers  sa firme SEEN ( société d’exploitation des eaux du Niger, dont l’Etat du Niger est aussi actionnaire minoritaire).

A l’issue d’une audience avec le Premier ministre du Niger, le mercredi 10 Novembre 2021, le directeur de la zone Afrique et Moyen-Orient de la société française Veolia, Philippe Bourdeaux a indiqué avoir évoqué avec l’autorité nigérienne « la pérennité du système du secteur de l’hydraulique au Niger et les renégociations en cours les contrats d’affermage pour la société d’exploitation des eaux du Niger (SEEN) avec le Gouvernement nigérien » 

« Le Premier ministre nous a laissé six (6) mois pour longer le contrat, de façons à définir des nouvelles modalités d’organisation du secteur de l’eau, assurer sa pérennité économique, et pour mettre en place les engagements  du Président de la République et du Gouvernement pour développer, une fois de plus, l’eau potable aux populations vivant dans les zones pastorales et dans les zones rurales », a, a ajouté M. Bourdeaux.

« Je puis assuré à son Excellence le Premier Ministre de l’engagement total de 715 salariés de la SEEN et de l’engagement du groupe Veolia derrière la SEEN pour satisfaire aux exigences et aux besoins du Gouvernement impulsés par SEM le Président de la République », a-t-il poursuivi .

Cette audience s’est tenue en présence du Ministre nigérien de l’hydraulique Adamou Mahaman. Il s’est aussi prononcé sur le contrat d’affermage avec la SEEN mis en œuvre depuis 2001.

 « Dans le cadre des nouvelles négociations, les plus autorités nous instruits et nous avons décidé de signer un avenant de six (6) mois pour permettre aux différents acteurs de négocier dans la sérénité,  mais aussi l’occasion pour nous d’évaluer les vingt (20) ans de partenariat avec notre firme, qui est la SEEN pour voir ce qui a marché et ce qui n’a pas marché pour que nous puissions tirer des conclusions et aller, sans doute, si les négociations le permettent, dans un nouveau contrat  sur la base d’un certain nombre d’objectifs que nous allons fixer », a déclaré l’officiel nigérien.

« De 2001 à aujourd’hui, l’Etat a énormément investi dans ce secteur. Ce sont 260 milliards qui ont été investis, dont 150 milliards pour la période 2011-2020. Ce qui n’est pas à négliger, d’où la nécessité pour nous de regarder ce contrat pour que nous puissions échanger et que nous puissions relire ce contrat pour aboutir, si le terme et les négociations les permettent, à un nouveau contrat en tenant compte des difficultés  que nous avons constatées aussi » pour atteindre objectif premier du Gouvernement nigérien qui était « d’avoir une structure financière autonome, capable  de fournir de l’eau en quantité et en qualité suffisante et à moindre coût pour les populations », a ajouté le membre du Gouvernement nigérien.

« L’Etat est actionnaire de la SEEN, même s’il est actionnaire minoritaire, nous allons échanger avec nos partenaires pour voir quelles sont les conditions pour améliorer aussi la Gouvernance et prendre en compte un certain nombre d’orientations de Son Excellence le Président de la République nous a données par rapport à ces négociations avec notre firme », a laissé entendre le ministre Adamou Mahaman.

 

 Mahamane Manzo

Le Gouvernement du Niger a décidé, lors du conseil des ministres tenu ce lundi 8 Novembre 2021,  de fermer ‘’immédiatement’’ le site informel d’extraction d’or de Kandamaoua dans la Commune rurale de Dan Issa (Région de Maradi).

 

 Cette décision du Gouvernement intervient 24 heures après la mort de 18 personnes sur le site, comme annoncé par la ministre des mines et son homologue de l’intérieur dans une communication conjointe qu’ils ont tenue au cours de la réunion du Gouvernement.

 « Le Conseil des Ministres, tout en déplorant cette situation, présente ses condoléances aux familles endeuillées », rapporte le communiqué.

 

« Il saisit cette occasion pour relever  que ce site présente des menaces concernant : la sécurité des personnes ; la fréquentation scolaire ; l’occupation des espaces champêtres; l’hygiène et la santé des populations; l’exploitation des femmes, des filles et des jeunes enfants », souligne le communiqué du Gouvernement.

« En outre, il faut souligner que ces activités anarchiques effectuées sur ce site ne génèrent que de faibles retombées économiques », ajoute le communiqué.

 

Le Gouvernement « a instruit le Gouverneur et les autorités locales de la région de Maradi pour prendre toutes les dispositions nécessaires à la mise en œuvre effective de cette décision et la sécurisation des lieux », apprend-on du communiqué.

Mahamane Manzo

GRANDS DOSSIERS

CONTACTS

Siège

   Niamey, NIGER

Tél. 

   00227 99 99 99 99

E-mail

   contact@afriqueperspectives.com

REDACTION

Directeur de la Rédaction

   Mahamane Sabo Bachir

Directeur Commercial

   Mahamane Sabo Bachir

Webmaster

   Mahamane Sabo Bachir